Qui sommes-nous ?

Le projet de développement

 

Le Bateau Feu / Scène nationale Dunkerque fait partie du réseau des soixante-dix scènes nationales labellisées par le Ministère de la Culture et de la Communication. Issus du mouvement de la décentralisation théâtrale, ces établissements culturels ont en commun trois missions essentielles :

  • la création artistique (production et coproduction) de référence nationale voire internationale dans l’un ou l’autre domaine de la culture contemporaine ;
  • la diffusion pluridisciplinaire de spectacles vivants : théâtre, danse, musique, cirque, arts de la scène ;
  • la participation dans son aire d’implantation à une action de développement culturel favorisant de nouveaux comportements des publics à l’égard de la création artistique et une meilleure insertion sociale de celle-ci.

 

Outre ces missions de diffusion et de création, Le Bateau Feu a toujours inscrit au premier rang de ses préoccupations la défense de la notion de service public de la culture, au service de tous les publics sans exclusive.

 

Le Bateau Feu est aujourd'hui financé par la Ville de Dunkerque, Dunkerque Grand Littoral / Communauté urbaine de Dunkerque, la région Hauts-de-France, la Direction régionale des affaires culturelles Nord - Pas-de-Calais Picardie et le Conseil départemental du Nord. Il fait l’objet d’un contrat d’objectifs et de moyens pour des périodes de quatre ans, négocié entre tous ses partenaires.

 

Dédié essentiellement à la création contemporaine, Le Bateau Feu est un établissement de diffusion pluridisciplinaire. Chaque saison, il présente en moyenne quarante titres de spectacles différents (théâtre, danse, musique, cirque, jeune public, etc.) pour environ 110 représentations et accueille plus de 30 000 spectateurs. Au-delà de sa programmation, il développe un large éventail de projets d’actions culturelles visant à la sensibilisation du plus grand nombre d’habitants au spectacle vivant. Une saison "hors les murs", composée de spectacles de petit format, est présentée en étroite collaboration avec les maisons de quartiers, les structures sociales et socio-médicales et les villes de l'agglomération dunkerquoise.

 

Développant chaque saison une programmation de grande qualité et diversifiée, accompagnée d’une politique tarifaire avantageuse adaptée, Le Bateau Feu, avec en particulier le service des relations publiques, est en contact étroit et régulier avec un grand nombre d’associations culturelles, maisons de quartier, centres sociaux, comités d’entreprises de l’agglomération pour sensibiliser la population au spectacle vivant.

 

Une nouvelle phase de développement du Bateau Feu s'est concrétisée avec la réouverture du théâtre de Dunkerque, après trois années de travaux. Confiée au cabinet Blond&Roux architectes, cette importante restructuration architecturale a permis d’envelopper le bâtiment existant dans une nouvelle peau transparente, d’optimiser le confort des deux salles (710 et 190 places), de reconfigurer les locaux techniques, de remettre à niveau les équipements scénographiques et, enfin, de créer de nouvelles extensions.

 

Au service de tous les habitants de l’agglomération dunkerquoise, ce nouvel équipement « phare » est devenu, à l’image du projet artistique et culturel du Bateau Feu, un théâtre ouvert sur la ville, moderne et confortable, accueillant et convivial.


Historique

 

En 1990, une première étape importante est franchie vers l’instauration d’une politique pérenne du spectacle vivant à Dunkerque : c’est la création, en septembre, du festival Art’Rivages. Portée par l’A.P.E.C. (Association pour la préfiguration d’un établissement culturel pour la région dunkerquoise, président Pierre Yana), ce festival pluridisciplinaire bénéficie d’une convention de développement signée par la Ville de Dunkerque, la Direction Régionale des Affaires Culturelles avec le soutien de la Région Nord – Pas-de-Calais.

 

La réponse, relativement massive, d’un premier cercle de « public naturel » à la programmation diversifiée du Festival, est claire. Si besoin était, preuve est désormais faite qu’il existe bien dans la population un appétit culturel et artistique, qui ne demande qu’à être régulièrement alimenté et qui ne saurait se satisfaire de l’offre de spectacle alors disponible localement.

 

Parallèlement à l’organisation de la deuxième édition d’Art’Rivages (septembre 1991), les négociations menées entre la DRAC, la Région et la Ville aboutissent, en mai 1991, à la création du « Bateau Feu – Centre de Développement Culturel de Dunkerque », avec le statut d’une association régie par la loi de 1901. Jacques Duquesne, journaliste et écrivain est élu président. La signature d’une convention avec la Ville de Dunkerque permet à l’établissement nouvellement créé de disposer prioritairement du théâtre municipal, d’y installer ses bureaux administratifs, et d’en assurer la programmation.

 

En septembre 1991, inaugurant sa première saison, Le Bateau Feu ouvre ses portes au public. Au cours de sa troisième saison, Le Bateau Feu obtient le label « Scène nationale ».

 

Au fil des saisons Le Bateau Feu programme une montée en charge mesurée de ses activités, se traduisant par l’accueil de spectacles de référence nationale, en particulier ceux les plus contemporains, un investissement de plus en plus important dans la création : productions, coproductions et préachats. Parallèlement à ces activités de diffusion et de production, la Scène nationale inscrit, dès ses premières saisons, au cœur de son projet global une politique ambitieuse d’action culturelle et artistique, en particulier avec les maisons de quartier de Dunkerque et avec certaines villes de l’agglomération.

 

L’action culturelle soutenue par un engagement budgétaire conséquent permet la mise en place d’opérations d'envergure. Parmi les plus emblématiques citons : Les Rues d’la Fête (1991-1995) ; le bal Danse à voir et à danser de José Montalvo (1996-1997) ; Histoires courtes mais vraies ou… presque de Vincent Goethals (1999-2000), en 2004 Les Quais de Chine avec Farid Berki dans le cadre de Lille 2004 / Capitale Européenne de la Culture et des Années croisées France/Chine.

À partir de 2000, Le Bateau Feu met en place une politique de résidence à long terme (trois saisons) avec Théâtre en Scène dirigé par le metteur en scène Vincent Goethals, avec Melting Spot dirigé par le chorégraphe Farid Berki, avec Les Voyageurs dirigés par le metteur en scène Pierre Foviau.

En mars 2006, Le Bateau Feu inaugure "L' Avant-Scène", salle de répétition, réalisée avec le soutien financier de la Ville de Dunkerque, la Communauté urbaine, le Ministère de la Culture et de la Communication, la Région Nord - Pas-de-Calais et le Conseil départemental du Nord. La Ville de Dunkerque, propriétaire de ce bâtiment, a signé une convention de mise à disposition du lieu avec la scène nationale, convention du même type que celle concernant le théâtre.

 

Suite au départ de Jean-Paul Noël, à la tête de la structure depuis sa création, Hélène Cancel prend la direction du Bateau Feu en avril 2006. Ce changement de direction est l’occasion d’inscrire une dimension internationale européenne plus affirmée dans les projets de la scène nationale. Dans ce nouveau projet artistique et culturel, outre la présentation de spectacles pluridisciplinaires, un axe de développement transfrontalier est construit de manière très volontariste. Cette coopération s'est traduite en 2009 par la mise en place d'un projet Interreg IV mené avec De Spil Cultuurcentrum à Roeselare et associant plusieurs autres sturctures belges (Casino Koksijde, Cultuurcentrum Brugge,etc.).

 

De 2006 à 2011, deux temps fort rythment les saisons. Le temps fort "Corps furieux" rassemble des spectacles qui mettent en avant la question du corps. Le temps fort "Horizons d'Europe" met en valeur la production artistique d'un pays européen : l'Italie et l'Allemagne en 2007, la Pologne en 2009, la Turquie en 2010 et le Portugal en 2011. 

 

À la fin de la saison 2010 / 2011, l'équipe du Bateau Feu quitte le théâtre de Dunkerque et s'installe provisoirement dans une ancienne auberge de jeunesse située au bord de la mer. C'est de là qu'elle va piloter les trois saisons du "Bateau Feu en promenade", le temps de mener les importants travaux de restructuration du théâtre de Dunkerque. Cette "promenade" du Bateau Feu dans l'agglomération a permis de rencontrer un très grand nombre d'habitants dans le cadre d'une vingtaine de résidences d'artistes parmi lesquels la Cie du Tire-Laine, Frédéric Le Junter, le Théâtre de Chambre, la Cie HVDZ, Le Prato, l'Ensemble Lidonnes, le Turak Théâtre, la Cie La Sibylle, la Cie La Môme, la Cie La Bao Acou, la Cie Nadia Xerri-L., le groupe A.I.M.E., etc. La programmation de la "promenade" s'est développée dans de très nombreux lieux de l'agglomération dunkerquoise, s'appuyant sur des collaborations fructueuses avec les structures culturelles et socio-culturelles du Dunkerquois et avec les communes qui composent le territoire.

À l'issue des travaux, le théâtre a réouvert en mai 2014 avec un nouveau projet.

 

Un projet spécifique pour le Bateau Feu

 

Depuis 2014, deux disciplines sont plus présentes :

La musique lyrique

Le projet lyrique du Bateau Feu permet d'affirmer la singularité de la Scène nationale de Dunkerque dans son réseau labellisé par l'État et de faire reconnaître son plateau comme l'un des plus beaux pour la musique lyrique dans le Nord – Pas-de-Calais.

La Scène nationale de Dunkerque appartient à un collectif de production, la co[opéra]tive, qui regroupe trois autres structures, Les 2 Scènes / Scène nationale de Besançon, Le Théâtre Impérial de Compiègne / Scène nationale de l’Oise en préfiguration et Le Théâtre de Cornouaille / Scène nationale de Quimper. Ces quatre théâtres publics se sont associés autour de Loïc Boissier, directeur de production, pour mutualiser des moyens et partager collectivement la production, la diffusion voire la création d'ouvrages lyriques.

Le théâtre d'objets et de marionnettes

Cette discipline se développe dans la continuité de la résidence du Turak Théâtre et de l'installation à Dunkerque du Théâtre La Licorne de Claire Dancoisne avec un lieu de création, de recherche pour la marionnette contemporaine et le théâtre d'objets. Ces collaborations permettent l’accueil d’artistes européens majeurs à Dunkerque, des étapes de recherche, de répétition et de construction, jusqu’à celle de la présentation au public.

 

Une programmation familiale

La fréquentation du théâtre en famille doit faire partie de la vie quotidienne.
Un programme spécifique pour le jeune public s'est vu renforcé avec des propositions familiales en soirée.

 

Des aventures originales avec les habitants

Il s’agit d’inviter les publics à participer : être spectateur, être acteurs-amateurs, co-organiser un événement avec d’autres habitants ou structures, accueillir chez soi des projets artistiques, contribuer à les partager avec d’autres, etc.
L’action culturelle se décline sous diverses formes (projets dans les écoles, programmation hors les murs, création avec des amateurs, occupation de l’espace public…).

 

Diverses formes de coopération territoriale

Avec une action artistique et culturelle partagée sur le territoire dunkerquois.
Le Bateau Feu mène des projets transversaux, « Rêves de lecture » par exemple, mais aussi l’accueil en commun de spectacles dans plusieurs communes de l’agglomération ou en partenariat avec des structures culturelles.

 

Le Théâtre comme espace public

À partir de cet automne, le Bateau Feu accueillera de façon permanente la lecture publique au théâtre avec le projet « Open Bar Bibliotheek » du réseau des bibliothèques de Dunkerque (développement de partenariats originaux, animation du bar et du hall…).

 

Un théâtre pour tous

Avec des tarifs simples et très accessibles pour tous les publics. Plus d’abonnement contraignant mais une incitation à venir souvent et à plusieurs, en famille ou entre amis. Aussi facile que le cinéma et plus convivial : rencontres avec les artistes, repas partagés au bar, occasions diverses de pratiques artistiques, de débats, propositions de proximité…
Faire entrer l’Art et la Culture dans une pratique quotidienne nous semble relever de la démocratie, tant l’un et l’autre sont susceptibles de nous enrichir, humainement, émotionnellement, intellectuellement.

 

L'association

 

Le Bateau Feu / Scène nationale Dunkerque est une association loi 1901 qui reçoit les financements :

Le bureau de l'association est composé de :

  • Monsieur Bruno VOUTERS, président
  • Monsieur Pierre YANA, vice-président
  • Monsieur Damien ENGLOO, trésorier
  • Madame Françoise LAMBELIN, secrétaire
  • Monsieur Philippe NOUVEAU membre associé

 

Membres associés :

  • Monsieur Alexandre HARVIER, Directeur Maison de quartier
  • Monsieur Francis SENET, Retraité
  • Madame Marie-Pierre CAVROIS, Retraitée
  • Monsieur Arnaud LECLERCQ, Ingénieur
  • Monsieur Yannick VISSOUZE, Directeur
  • Madame Anne BIGNOLAS, Responsable de service
  • Monsieur Pierre VUYLSTEKER, Enseignant
  • Madame Anne MONNIER, Retraitée

Théâtre Le Bateau Feu
Scène Nationale Dunkerque

Place du Général-de-Gaulle
BP 2064 - 59376 Dunkerque Cedex 1

Billetterie : +33 (0)3 28 51 40 40

Administration :+33 (0)3 28 51 40 30
Fax :+33 (0)3 28 51 40 31


Recevoir notre newsletter

@
Mentions légales